Mostra Internazionale d'arte cinematografica di Venezia 2018

MOSTRA DE VENISE 2018

Richissime programme pour la 75ème édition de la Mostra de Venise qui se déroulera du 29 août au 8 septembre. Comme d’habitude une sélection articulée en de nombreuses sections; de grands réalisateurs choisissent un des festivals les plus importants et attendus pour présenter leurs derniers films; de nouveaux talents se mesurent avec le public international dans le splendide cadre de Venise. Originalité créative, actualité socio-politique, histoires du monde, guerres et nouveaux défis globaux; premiers films, cinéma expérimental, film de genre, cinéma d’auteur. Tout cela est Venezia 75. 21 films dans la section Venezia 75 Compétition pour le Lion d’or, Lion d’argent, Prix spécial du jury, prix du meilleur scénario, Coupe Volpi du meilleur acteur et de la meilleure actrice, Prix Lion du futur, Prix Marcello Mastroianni. La toujours très attendue section Orizzonti, référence pour les tendances émergentes du cinéma international, avec 32 films en compétition. 22 œuvres entre documentaires et films, fiction et non, dans la section Hors Compétition , œuvres d’auteurs affirmés proposées en première mondiale pour leur originalité expressive.

 

COMPÉTITION

ROMA d’Alfonso Cuarón – La vie d’une famille mexicaine de la classe moyenne durant les années 70 sur fond du Corpus Christi Massacre, le meurtre, le 10 juin 1971, de jeunes étudiants de gauche par les forces paramilitaires de l’armée mexicaine.

WERK OHNE AUTOR de Florian Henckel von Donnersmarck – Un thriller psychologique qui traverse les années du nazisme et du communisme dans l’Allemagne de la guerre froide. L’histoire d’un jeune artiste, Kurt Barnert, qui dans ses oeuvres reproduit les traumas de son enfance et d’une entière génération d’allemands.

TRAMONTO (NAPSZÁLLTA) de László Nemes – A la veille de la Première Guerre Mondiale la jeune Irisz Leiter débarque à Budapest pour travailler dans le magasin de chapeaux de ses parents défunts. Le nouveau propriétaire la refuse, Irisz commence alors à explorer la ville sur les traces du passé de sa famille, alors que tout autour d’elle annonce l’imminence de la  guerre qui se profile à l’horizon.

22 JULY de Paul Greengrass – La reconstruction du 22 juillet 2011 quand Anders Behring Breivik, jeune norvégien sympathisant de l’extrême droite, commet deux attentats terroristes destinés à laisser une trace indélébile dans la société norvégienne. Après avoir fait exploser une bombe dans le centre d’Oslo, le jeune se déplace sur l’île d’Utøya où il tire sur un grand nombre de jeunes du Summer Camp du Labour Party.

WHAT YOU GONNA DO WHEN THE WORLD IS ON FIRE? de Roberto Minervini – Un documentaire sur la question raciale aux États-Unis, le portrait intime d’une communauté d’afro-américains de Baton Rouge en Louisiane touchée durant l’été 2017 par une série de meurtres brutaux de certains de ses membres.

 

HORS COMPÉTITION

A TRAMWAY IN JERUSALEM d’Amos Gitai – Une comédie utopique, une métaphore ironique, entre fiction et documentaire qui se déroule dans un tramway qui relie plusieurs quartiers de Jérusalem, d’est en ouest, réunissant une mosaïque de personnes issues d’origines religieuses et ethniques différentes.

A LETTER TO A FRIEND OF GAZA d’Amos Gitai – Le réalisateur rend hommage à Albert Camus et explore le retour dans les villages palestiniens. En l’absence de solutions politiques, Amos Gitai donne la parole aux poètes, aux écrivains et aux journalistes à travers des textes d’Izhar Smilansky, Emile Habibi, Mahmoud Darwish et Amira Hass.

1938 DIVERSI de Giorgio Treves – Les lois raciales de 1938, la propagande fasciste, le racisme de régime, les discriminations contre les juifs. Du matériel inédit, des témoignages de victimes, le récit des historiens pour ne pas oublier le passé et le risque que les idéologies d’hier puissent redevenir des idéologies d’aujourd’hui.

AMERICAN DHARMA d’Errol Morris – Le portrait de Steve Bannon, le stratège et coordinateur de la campagne électorale de Donald Trump. Démis de ses fonctions, Steve Bannon se présente aujourd’hui comme le nouveau guru de la droite populiste et nationaliste européenne.

ISIS, TOMORROW. THE LOST SOULS OF MOSUL de Francesca Mannocchi et Alessio Romenzi – Le documentaire s’interroge sur ce que signifie être un fils d’ISIS en Irak aujourd’hui, un pays qui a combattu une guerre sans merci et cherche à guérir. La production a suivi les enfants des miliciens d’ISIS, entraînés à se battre et à devenir des kamikazes, et est restée avec eux pour suivre leur sort après la guerre.

EL PEPE, UNA VIDA SUPREMA d’Emir Kusturica – Ex membre des Tupamaros, une organisation de combattants, José Pepe Mujica, ex président de l’Uruguay est entré dans la mythologie. Sa vie, sa pensée, son style dans le dernier documentaire d’Emir Kusturica.

UN PEUPLE ET SON ROI de Pierre Schoeller – Le récit d’un évènement historique, la Révolution française, qui a changé le visage de l’Europe et de l’humanité.

 

ORIZZONTI

MANTA RAY de Phuttiphong Aroonpheng – Dans un village au bord de la mer en Thailande où des milliers de refugiés Rohingyas ont péri, un pécheur trouve un homme inanimé. Il le soigne, lui offre son amitié et l’appelle Thongchai. Un jour le pécheur sort en mer et disparait, laissant Thongchai seul chez lui. Petit à petit Thongchai commence à vivre la vie du pécheur, dans sa maison, avec son travail et son ex femme.

TEL AVIV ON FIRE di Sameh Zoabi – Salam, un palestinien de 30 ans vivant à Jérusalem, travaille comme stagiaire pour un feuilleton populaire palestinien ‘Tel Aviv on Fire’ qui est produit à Ramallah. Chaque jour, Salam doit passer par un poste de contrôle israélien pour rejoindre les studios de télévision. Il rencontre le commandant du check-point, Assi, dont la femme est une grand fan du spectacle. Pour l’impressionner, Assi propose de participer à l’écriture du spectacle.

THE DAY I LOST MY SHADOW (YOM ADAATOU ZOULI) de Soudade Kaadan – C’est l’hiver, à Damas, Sana élève seule son fils de 8 ans. Il n’y a plus de gaz pour faire la cuisine ni chauffer la maison. Sana prend un jour de congé pour chercher une bonbonne de gaz. Commence alors un périple de trois jours dans les environs de la capitale syrienne, au cours duquel Sana se retrouve brutalement confrontée à la guerre et à ses conséquences.

A TWELVE YEAR NIGHT d’Álvaro Brechner – Basé sur des faits réels l’histoire de trois hommes soumis à l’isolement pour une expérimentation secrète de la dictature militaire uruguayenne. Parmi les victimes de la torture José Mujica, ex-président de l’Uruguay.

 

GIORNATE DEGLI AUTORI

LES TOMBEAUX SANS NOMS de Rithy Panh – Un homme a perdu toute sa famille lorsqu’il avait treize ans sous le régime des khmers rouges. De nombreuses années plus tard, lorsqu’il part à la recherche des tombes des membres de sa famille, il traverse des villages méconnaissables, et se retrouve confronté au silence des témoins encore apeurés.

JOSE’ de Li Cheng – Violent, dangereux et très religieux, le Guatemala sert de toile de fond à l’histoire de José, un jeune de dix neuf ans qui passe ses journées entre l’église et la vente de sandwichs, jusqu’au jour ou il tombe amoureux de Luis. Tradition machiste, moralisme, violence et religion rendent cette histoire d’amour impossible.

 

SEMAINE INTERNATIONALE DE LA CRITIQUE

AKASHA d’Hajooj Kuka – Adnan est un révolutionnaire soudanais qui est considéré comme un héros de guerre. Son amour pour son AK47 n’est égalé que par ses sentiments pour Lina. Pendant 24h à travers une série d’incidents ironiques et humoristiques, nous explorons la vie et l’idéologie dans les zones tenues par les rebelles au Soudan.

STILL RECORDING de Saeed Al Batal et Ghiath Ayoub – Saeed est un jeune cinéphile qui cherche à enseigner l’art du cinéma aux jeunes de la Gouta, en Syrie. Son ami Milad vit de l’autre côté de la barricade, à Damas, sous le contrôle du régime. Milad décide de quitter la capitale et de rejoindre Said dans la Gouta assiégée, où les deux mettent sur pied une station radio et un studio d’enregistrement en commençant à filmer tout ce qui les entour, jusqu’à ce que la caméra se mettent à les filmer eux.

 

Share your thoughts