Mostra Venezia 2019

MOSTRA DE VENISE 2019

Du 28 août au 7 septembre le cinéma mondial se donne rendez-vous à la 76ème Mostra de Venise. 21 films en compétition pour le Lion d’or, le Lion d’argent, le Prix spécial du Jury, le Prix du meilleur scénario, la Coppa Volpi de la meilleure actrice et du meilleur acteur, le Prix du Lion du futur, le Prix Marcello Mastroianni. 19 films dans la section Horizons (Orizzonti) avec des documentaires et des films qui présentent les nouvelles tendances du cinéma mondial, des auteurs émergents, des cinématographies moins connues qui s’imposent pour leur originalité créative particulière. La section Hors-compétition, consacrée à des œuvres d’auteurs, proposera 17 films, et 7 projections spéciales, alors que Venezia Classici sera composé de 20 longs-métrages et 9 documentaires restaurés. Pour un public en quête d’un cinéma innovant et indépendant, les Journées des Auteurs (Giornate degli Autori) propose une sélection de 12 films et 6 évènements spéciaux, et la Semaine de la Critique 7 premiers films en compétition et deux évènements spéciaux en avant-première mondiale.

 

GeoMovies Highlights

 

COMPÉTITION

THE PERFECT CANDIDATE de Haifaa Al Mansour – Après Wadjda, Haifaa Al Mansour réalise un autre film sur la société saoudienne et sur la difficile condition féminine. Une jeune docteure décide de se présenter aux élections municipales, alors que son père est en tournée pour présenter sa musique dans le pays, après que le régime a longtemps interdit les manifestations musicales publiques. Un portrait, dans un drame aux contours comiques, d’une société où malgré l’omniprésence du traditionalisme religieux et du machisme, les femmes sont toujours plus décidées à inverser l’ordre établi.

WASP NETWORK d’Olivier Assayas – Durant les années 80 et 90, la Floride a été la base opérationnelle pour les attaques terroristes de groupes organisés de dissidents cubains. Le gouvernement cubain, touché dans les principales localités touristiques, a répondu avec le Wasp Network, un plan pour infiltrer ses propres hommes au sein de ces organisations. Le film raconte l’histoire de cinq de ces espions cubains, découverts et arrêtés par les autorités américaines.

A HERDADE de Tiago Guedes – Le portrait de la vie politique, sociale et économique du Portugal de 1940 à nos jours à travers la saga d’une famille qui possède une des plus grandes propriétés en Europe, sur les rives du fleuve Tago.

SATURDAY FICTION de Ye Lou – Dans le Shanghai des années 40 le film raconte l’histoire d’une actrice impliquée dans des activités d’espionnage pour les Alliés. La femme décide de ne pas révéler une découverte destinée à changer le cours des choses: l’attaque japonaise imminente de Pearl Harbor.

THE PAINTED BIRD de Václav Marhoul – L’histoire d’un enfant juif et de sa lutte pour fuir les soldats allemands durant la Seconde Guerre Mondiale. Envoyé par ses parents chez une tante dans les campagnes d’Europe de l’Est, pour essayer de le sauver, il se retrouve seul après la mort de la femme et doit entreprendre un périple pour se sauver.

J’ACCUSE de Roman Polanski – L’historique condamnation d’Alfred Dreyfus, le capitaine juif accusé d’être un informateur des allemands. Envoyé en exil sur l’île du Diable en Guyane, Dreyfus fait passer le temps en écrivant des lettres à sa femme. Le cas archivé, la fuite d’informations à l’ennemi se poursuit néanmoins. C’est le début du calvaire pour Georges Picquart, l’artificier de la condamnation de Dreyfus, et son obstinée recherche de la vérité qui le conduira à devenir lui-même un personnage gênant pour ses supérieurs.

THE LAUNDROMAT de Steven Sonderbergh – Tiré du livre Secrecy World: Inside The Panama Papers du Prix Pulitzer Jake Bernstein, le film raconte le cas des Panama Papers, des documents confidentiels de la Mossack Fonseca, un cabinet d’avocats du Panama, dont la diffusion a révélé au monde entier les opérations « d’illustres » personnages liés à des sociétés offshores pour cacher de l’argent des systèmes fiscaux nationaux.

 

HORS-COMPÉTITION

ADULTS IN THE ROOM de Costa Gravas – La reconstruction précise de la crise financière de la Grèce tirée du livre d’un de ses principaux protagonistes. Yanis Varoufakis, ministre des Finances du gouvernement Tsipras, retrace le « Cas de la Grèce », les négociations avec la troïka, les promesses, les intimidations.

MOSUL de Matthew Michael Carnahan – Un documentaire qui unit dans une même fresque les différentes cultures de l’Irak: les membres des tribus sunnites, les milices chiites, les combattants chrétiens, les peshmergas kurdes. Un voyage le long du Tigre, jusqu’au cœur de l’état islamique, l’ISIS, à Mossoul, réalisé par un journaliste de guerre irakien qui a filmé en première ligne la bataille de l’armée des Forces Spéciales irakiennes.

CITIZEN K d’Alex Gibney – En 2003 Mikhail Khodorkovsky, un des hommes les plus riches de Russie, fut arrêté puis condamné, à la suite d’une série de machinations judiciaires, à dix ans de prison, pour fraude et évasion fiscale. Nombreux sont ceux qui pensent que son unique tort ait été de défier Vladimir Poutine, finissant par devenir victime de la croisade du Président (élu pour la seconde fois en 2004). C’est comme ça que la course pour embrasser les règles du marché libre, jusqu’à devenir un authentique oligarque, ont fait que Khodorkovsky se retrouve condamné dans une série de procès « théâtraux » orchestrés par Poutine. Détenu dans une prison à la frontière avec la Mongolie, Citizen K est devenu un dissident connu dans le monde entier. Accusé par les autorités russes de meurtre, Khodorkovsky vit en exil à Londres d’où il continue à combattre Poutine et son pouvoir absolu.

STATE FUNERAL de Sergei Loznitsa – Tiré de matériel d’archive inédit de l’état russe, un documentaire qui retrace les quatre jours qui ont précédé le « grand spectacle » des funérailles de Joseph Staline, manifestation extrême du culte de la personnalité.

 

HORIZONS

MOFFIE d’Oliver Hermanus – Basé sur le journal d’un militaire de l’armée sud africaine au début des années 80, le film raconte l’histoire d’un jeune homosexuel.

HAVA, MARYAM, AYESHA de Sahraa Karimi – Trois femme de Kaboul. Trois contextes sociaux différents: Hava, une femme traditionnelle en attente d’un fils, Maryam, une ambitieuse reporter qui veut divorcer de son mari infidèle, Ayesha, une adolescente qui doit se refaire une virginité. Le décor: un Afghanistan meurtri.

 

SEMAINE INTERNATIONALE DE LA CRITIQUE

ALL THIS VICTORY d’Ahmad Ghossein – Le film se déroule au Liban en 2006 durant la guerre entre Israël et les milices du Hezbollah. L’histoire de Marwan, un homme qui cherche en vain de convaincre son père à quitter son village du sud du pays durant une trêve de 24h. La reprise des bombardements le contraignent à se réfugier dans une maison avec un groupe de personnes âgées, bientôt assiégée par des militaires israéliens. Un siège qui durera trois jours.

SANCTORUM de Joshua Gil – Dans une ville du Mexique la vie des habitants est bouleversée par des vengeances sanguinaires entre bandes rivales de trafiquants de drogue. Une femme de la ville cultive de la marijuana pour maintenir son fils. Un jour la femme disparaît. Alors que les soldats arrivent dans le village, l’enfant se rend dans la forêt pour prier les forces de la nature pour le retour de sa mère.

 

JOURNÉES DES AUTEURS

YOU WILL DIE AT TWENTY d’Amjad Abu Alala – Une prophétie de mort dans un village du Soudan, où une mère donne la vie à un enfant touché par la malédiction dervish: un sorcier lui a prédit qu’il mourra à l’âge de vingt ans. Muzamel a grandi entouré par des regards de compassion qui le font sentir mort bien avant la date fatidique. Mais sa vie change lorsqu’il rencontre Suliman, un cameraman qui travaille en ville. Lorsque le jour de son vingtième anniversaire arrive, Muzamel est divisé entre s’abandonner dans la tombe qu’il a déjà creusé, ou monter sur un autobus pour partir à la découverte du monde.

 

LUX PRIZE 2019

Les trois finalistes du prix que remet chaque année le Parlement européen au film qui contribue à exprimer et renforcer l’identité européenne.

COLD CASE HAMMARSKJÖLD di Mads Brügger – En 1961 le secrétaire général des Nations Unies Dag Hammarskjöld meurt dans un mystérieux accident d’avion. A l’époque il était engagé dans le soutien de l’indépendance du Congo, s’opposant aux volontés des compagnies minéralières européennes. Ce fut en réalité un meurtre déguisé. Cinquante ans après le cas est toujours irrésolu. Une enquête qui essaye de se confronter avec la vérité ensablée dans des mystères, des conspirations et des fausses pistes.

GOD EXISTS, HER NAME IS PETRUNYA di Teona Strugar Mitevska – Petrunya a trente et un an, malgré les conseils de sa mère de dire qu’elle en a vingt quatre. Elle a étudié l’histoire, ce qui semble ne pas servir à grand-chose dans un pays comme la Macédoine. Elle ne trouve pas de travail jusqu’à ce qu’elle ne décide de s’inscrire à la croix sacrée (jetée tous les ans par le prêtre dans le fleuve gelé). Elle est plus vive que tout le monde et remporte la compétition devant de nombreux hommes. Une satire mélancolique sur l’état de la démocratie en Macédoine, le machisme et le pouvoir de l’église encore dominant.

THE REALM de Rodrigo Sorogoyen – Manuel López-Vidal, un influent politicien régional proche du grand saut vers la politique nationale, tombe en disgrâce à la suite de révélations sur son implication dans une affaire de corruption et d’usage inapproprié de fonds publics. Manuel est expulsé du « royaume », et cible de l’opinion publique, il est trahi par son parti qui l’abandonne.

 

Share your thoughts